Pourquoi imposer des études universitaires serait une erreur!

Pour beaucoup d’étudiants, l’université a été imposée presque toute leur jeune vie comme étant littéralement la seule option envisageable. Dans la majorité des cas, cela ne pose pas de problème. Il se trouve que ce schéma envoie de nombreux jeunes dans l’enseignement supérieur avant qu’ils ne soient prêts à en profiter pleinement, mais c’est une question périphérique. Pour les étudiants qui sont au moins stables et qui parviennent à se débrouiller à l’université, ce n’est pas un problème de crise qu’ils ne peuvent pas imaginer d’autre option. Mais qu’en est-il de ceux qui ne sont pas stables, ou qui échouent, ou qui sont en phase terminale de malheur ?

L’enseignement universitaire est un engagement à long terme. Quatre ans, c’est une très longue période, si l’on se fie à l’imagination. Mais avec les meilleures intentions, de nombreux parents ont cette attitude d’exercer une pression sur leurs enfants pour les obliger à aller à l’université. En effet nous agissons souvent comme si le fait de ne pas faire des études universitaires une honte pour la famille ou un échec social, ce qui est tout simplement faux. Car sans avoir de diplôme universitaire, il est possible de se construire un parcours professionnel et être épanouie : c’est cela le plus important, être épanouie. Alors il est important pour les parents de ne pas exercer une pression sur leur enfant car certains ne s’y sentiront pas à leur place et se sentiront incapables de prendre les mesures nécessaires pour être heureux et en bonne santé : une porte ouverte à la dépression. Au contraire, aider votre enfant à se trouver à faire ce qu’il aime.